Printed From:

Réguler un cholestérol LDL élevé

Un régime alimentaire et la pratique d’exercices physiques restent toujours les premières étapes vers la maîtrise de votre cholestérol LDL élevé. Toutefois, chez certains individus, cela ne suffit pas. Il est alors important de discuter avec votre médecin pour décider d’un programme thérapeutique adapté à votre cas.

Passer à un régime alimentaire pauvre en cholestérol

Bien que l’alimentation ne constitue que l’un des leviers d’action sur votre taux de cholestérol, des études ont démontré qu’une modification du régime alimentaire peut influencer favorablement le taux de mauvais cholestérol – cholestérol LDL ou LDL-C – et améliorer votre santé et l’état de votre coeur. Cela ne signifie toutefois pas qu’une alimentation saine résoudra définitivement à elle seule votre problème de taux élevé de cholestérol. Vous ne pourrez atteindre votre objectif en matière de LDL-C qu’en associant un régime alimentaire adapté à la pratique régulière d’exercices physiques. De précieux conseils vont sont fournis dans les tableaux ci-après sur le choix des aliments anti-cholestérol.

A faire
Il existe de nombreux aliments capables de vous aider de l’une ou l’autre manière, à faire baisser votre cholestérol. Les uns débarrassent votre organisme du LDL-C avant qu’il n’arrive dans le sang, les autres bloquent l’absorption. Voici les aliments à privilégier:

A ne pas faire
Les graisses dites trans contenues dans les pâtisseries et les fritures augmentent le taux de LDL-C. Il est raisonnable de trouver ici un juste milieu en limitant volontairement leur consommation. Si vous ne pouvez vous passer de viande rouge, de lait et autres produits laitiers, voici quelques suggestions:

Plus d’exercices physiques

Vous devez aussi envisager de pratiquer plus d’activités physiques. Une surcharge pondérale peut influencer votre taux de LDL-C et accroître les risques cardiovasculaires. Perdre du poids vous aidera. Avant d’entamer la pratique d’un sport, nous vous recommandons toutefois d’en discuter avec votre médecin pour déterminer quelles activités physiques vous conviennent le mieux. Ainsi, si vous prenez à coeur d’améliorer votre condition physique, vous agirez directement sur votre taux de LDL-C et en le ramenant à une valeur correcte, et réduirez vos risques cardiovasculaires.

Traitement hypolipémiant (anti-cholestérol)

Quand les mesures diététiques et les efforts physiques ne suffisent pas, vous pouvez aussi avoir recours aux médicaments hypolipémiants (anti-cholestérol). Discutez-en avec votre médecin pour déterminer quel traitement est le plus adapté à votre cas. Ensemble vous pourrez élaborer un programme thérapeutique pour atteindre votre objectif en matière de LDL-C.

Le chemin de la réussite

Ramener votre taux de mauvais cholestérol – cholestérol LDL ou LDL-C – à une valeur correcte est essentielle pour réduire les risques de crise cardiaque, d’attaque cérébrale ou d’une autre maladie cardiovasculaire. Il apparaît néanmoins que des millions de gens souffrant d’un taux élevé de LDL-C ne reçoivent aucun traitement. La mise au point d’un traitement efficace sur le long terme en est la clé.

Dès qu’un taux élevé de LDL-C a été diagnostiqué, vous devez avec l’aide de votre médecin, vous fixer un objectif personnel en matière de LDL-C et discuter d’un programme – ou des étapes – à suivre pour atteindre cet objectif.

Rappelez-vous qu’un taux élevé de LDL-C ne se manifeste par aucun signe extérieur, la seule façon de connaître votre taux de cholestérol est de le faire tester par un prélèvement sanguin. Le tableau ci-dessous vous donne une échelle d’évaluation des taux de cholestérol, à vous de voir où vous vous situez et l’objectif à atteindre.

INDICATION DU TAUX DE CHOLESTEROL LDL
< 115 mg/dl risque faible à modéré de maladie cardiaque1
< 100mg/dl haut risque de maladies cardiovasculaires ( hypercholestérolémie familiale , hypertension )
< 70 mg/dl risque très élevé de maladies cardiovasculaires ( antécédents de maladie cardiovasculaire , diabète , maladie rénale chronique sévère )1

Il est primordial de connaître le niveau de votre cholestérol, discutez-en avec votre médecin pour en effectuer la mesure complète et – le cas échéant – déterminer un programme thérapeutique approprié à votre cas, pour vous aider à atteindre votre objectif.

Références

  1. Reiner Z, Catapano AL, De Backer G, et al. ESC/EAS Guidelines for the management of dyslipidaemias. Eur Heart J. 2011;32(14):1769-1818.
  2. www.icho-info.be/masterproefpdf/thesis/%7Bcdc78ff6-53e4-7544-63df-4afc222d0cf8%7D_VanDecraen-Mieke-scriptie.pdf